Cognition et énaction / cognition and enaction (Varela, Rosch, Thompson, 1991)

 

Communication à l'Université de Toulouse 2-Le Mirail / IRPALL (Institut  de Recherches Pluridisciplinaires en Arts, Lettres et Langues) :

"Corporéité cognitive et motivation du signe lexical. Approche par la TSS"

Résumé :

La « Théorie de la Saillance Submorphologique » (Grégoire 2010, 2012) repose sur le fait que chaque mot est créé métonymiquement par sollicitation simplexe (Berthoz 2009) d’un seul trait submorphologique de son signifiant (dit saillant), d’une part, et que plusieurs autres traits sont susceptibles d’être exploités dans le cadre de remotivations ultérieures, d’autre part. Du reste, le taux de saillance de telle ou telle caractéristique pré-signifiante peut varier selon les contextes. L’objectif sera ici d’articuler cette théorie avec les dimensions cognitive [perçaction, simplexité, vicariance selon Berthoz (1997, 2009, 2013) ; neurones miroirs (Rizzolati et al. 2007)] et, surtout, corporelle du langage (opérations de saillance menées sur le corps lui-même, sur la région buccale interne ou externe, mise en cohérence avec le principe de l’infiniment petit : multiplication exponentielle des zones du corps susceptibles d’être saillantes pour la dénomination), non nécessairement conçues séparément l’une de l’autre. La réconciliation des deux dimensions corporelle et cognitive peut notamment se trouver dans le paradigme de l’enaction (Varela et al. 1993) et dans le principe de l’autopoïèse (Varela et al 1974, Varela 1989) pour leur prise en compte de l’ancrage du corps dans son environnement. Nous proposerons enfin une relecture, par le prisme de la théorie développée, de méthodes d’analyse lexicale pré-existantes telles que la « Théorie des Matrices et des Etymons » (TME) de Bohas (2006, 2007, 2010) ou la « Théorie sémio-génétique » (TSG) de Philps (2006, 2009, 2010) afin de rendre plus concrètes et intégrables ses possibilités d’application.

 

Bibliographie :

BOTTINEAU D. 2010. « L’émergence du sens par l’acte de langage, de la syntaxe au submorphème », M. Banniard & D. Philps (éds), La fabrique du signe, Linguistique de l’émergence. Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, Interlangues, linguistique et didactique, 299-325.

BOTTINEAU D. « Submorphémique et corporéité cognitive », Miranda, n°7 (2012) - Submorphemics / La submorphémique (Ed. Dennis Philps) - Celebrating Ceramics / Pleins feux sur la céramique (Ed. Helen Goethals) - December 2012, mis en ligne le 09/12/2012. URL :http://www.miranda-ejournal.eu/sdx2/miranda/article.xsp?numero=7&id_article=Article_13-446. Consulté le 11/01/2014.

BOTTINEAU D. « Parole, corporéité, individu et société », revue Texto !, vol. XVII, n° 1 et 2 (2012).

Gentilucci, M., Benuzzi, F., Gangitano, M., et Grimaldi, S. (2001). “Grasp with hand and mouth: a kinematic study on healthy subjects”. Journal of Neurophysiology, 86, 1685-1699.

GREGOIRE M. Le lexique par le signifiant. Méthode en application à l’espagnol, Presses Académiques Francophones, Sarrebrück (Allemagne), 2012.

GREGOIRE M. « Théorie de la Saillance submorphologique et neurosciences cognitives », in Abdou Eliman (dir.), Enonciation et neurosciences cognitives, Synergies France, n°11, à paraître en 2014.

GREGOIRE M. « Recherches en amont du signe lexical : de la théorie de la saillance submorphologique », conférence prononcée le 18 décembre 2013 dans le cadre du séminaire de l’ERIMIT de l’Université de Haute Bretagne –Rennes 2. Prépublication sur le site www.mgregoire.e-monsite.com.

OLIVIER G. 2012. La Cognition gestuelle. Ou de l'écho à l'égo. Presses universitaires de Grenoble.

PHILPS D. 2006. « Étude sémiogénétique des racines proto-indo-européennes *ĝenu- ‘mâchoire, menton’ et *ĝenu- ‘genou’ », Cahiers de linguistique analogique, 3, 141-182.

PHILPS D. 2008. « Submorphemic iconicity in the lexicon: a diachronic approach to English gn- words », Lexis, E-Journal in English Lexicology.

PHILPS D. 2009. « Conceptual transfer and the emergence of the sign », CogniTextes [En ligne], Volume 2 | 2009, mis en ligne le 10 décembre 2009, Consulté le 8 octobre 2013.

URL : http://cognitextes.revues.org/180

PHILPS D. 2010. « Stratégies de nomination du corps et émergence du signe linguistique ». In M. BANNIARD & D. PHILPS (éds), La fabrique du signe, Linguistique de l’émergence, Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, Interlangues, linguistique et didactique, 281-298.

VARELA, F. J., MATURANA, H. R. & URIBE, R. (1974). Autopoiesis : The organization of living systems, its characterization and a model. Biosystems, 5 (4), pp. 187-196.

VARELA, F. J. (1989), Autonomie et connaissance. Essai sur le vivant. Paris : Seuil.

VARELA, F. J., Thomson, E. & Rosch, E. (1993). L’inscription corporelle de l’esprit. Sciences Cognitives et expérience humaine. Paris : Seuil.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site